Et si je veux revendre ma franchise?

29 Apr 2019

Céder une entreprise c’est un processus qui n’est pas simple à la base, mais quand il y a là-dedans un contrat de franchise, c’est encore un peu plus compliqué. Décryptage rapide.

Trouver le bon repreneur

Un contrat "intuitu personae"

La franchise c’est un contrat dit "intuitu personae" c’est à dire conclu avec la personne du franchisé et nul autre, il s’attache donc à sa personne même. La conséquence, c’est qu’il ne peut être cédé librement ou de plein droit. S’il n’y a plus le signataire initial, il n’y a plus d’accord. En pratique cela veut dire quelque chose de très simple: le franchiseur doit agréer la personne du repreneur pour établir un nouveau contrat "intuitu personae" avec lui. Ainsi, il peut en refuser un, deux, généralement pas plus, sous peine d’être retoqué par un juge mais il a évidemment son mot à dire et franchiseur et franchisé doivent sur ce sujet travailler ensemble dans l’intérêt de tous.

Prévenir le franchiseur de votre souhait de céder

Je souhaite quitter mon réseau de franchise? Je préviens le franchiseur! Pour faire autre chose? Partir à la retraite? Financer un bien? L’enseigne peut tout entendre, mais il faut qu’elle puisse s’y préparer et vous accompagner dans ce processus où elle a un mot à dire. Ainsi l’enseigne peut prendre les devants pour accompagner au mieux le franchisé cédant dans sa recherche de repreneur notamment mais aussi pour l'évaluation économique de l’entreprise franchisée. Généralement, l’enseigne vient régulièrement interroger chacun des membres de son réseau pour tester le terrain ou poser la question de but en blanc.

C’est quoi le juste prix de mon point de vente franchisé?

Comment fixer le bon prix de cession du magasin franchisé?

Pour guider les franchisés dans leur processus de valorisation de leurs fonds de commerce, les enseignes peuvent apporter leur expertise, et leurs données internes. Certaines d’entres elles (c’est le cas par exemple d’Ixina) tiennent à jour une base de données qui recense les dernières transactions comparables, cela permet d’obtenir une valeur d’entreprise correspondant à la moyenne actuelle du marché. Ces comparables ne sont pas toujours collectés par l’enseigne et le cas échéant peuvent se retrouver sur des bases de données spécialisées ou auprès des chambres consulaires locales.

Ne pas s’emballer sur la valeur de votre point de vente

Attention à ne pas fausser votre estimation par une appréciation trop subjective. Oui, il est souvent dit que le meilleur prix de vente est le prix le plus élevé qu’un acheteur est psychologiquement prêt à payer mais il faut quand même un peu de rationnel. il faut bien valoriser votre fond de commerce, selon les techniques utilisées par les professionnels de la transmission de commerces (ils appliquent généralement une moyenne des résultats obtenu avec chacune des méthodes habituelles). Attention à l’effet déceptif, le niveau des valeurs de cession a quelque peu baissé globalement ces dernières années - pour un travail enregistré durant de nombreuses années pourtant égal !